Faire une fellation : Anatomie du pénis, de la bête…

Faire une fellation : Anatomie du pénis, de la bête…

Connaitre la bête avant de s’y attaquer est d’une importance capitale, l’anatomie du pénis n’est pas des plus complexe mais il est toujours utile de prendre conscience des différentes zones qui le composent 🙂

Pour cet « entrainement » nous allons utiliser ce dessin comme modèle:

faire une fellation anatomie pénis

Remarquez les poils présents sur le dessin à croire que l’artiste ne se rase pas, si vous êtes un homme et que vous lisez cet article, sachez que nous les femmes avons une préférence pour les rasés, c’est plus hygiénique et offre de meilleures sensations.

L’anatomie du pénis masculin.

Comme le montre si bien l’illustration plus haut, le pénis masculin est constitué de 4 parties que je vais maintenant vous détailler.

La hampe.

De nombreuses femmes pensent que la majorité des sensations de plaisir ressenties par l’homme proviennent principalement de la hampe, et vous savez quoi? C’est faux! La hampe est la partie de l’anatomie masculine ayant le moins de terminaisons nerveuses.. Eh oui 😉

Il n’est donc pas très intéressant de vous concentrer essentiellement sur la hampe, elle joue cependant un rôle très important au cours de la fellation, caressez-la avec vos mains pendant que votre langue et bouche s’occupent des parties plus sensibles.

Le gland.

Le voici, le voila!

La tête du pénis, la partie du sexe masculin la plus sensible, il est très similaire au clitoris car tout comme ce dernier, il est le point de rencontre de la majorité des terminaisons nerveuses. D’ailleurs un autre point commun avec le clitoris est que le gland peut lui aussi devenir douloureux à toute simulation suivant l’orgasme.

Les terminaisons nerveuses sont majoritairement concentrées sur les bords externes du gland, vous savez maintenant où concentrer votre travail.

Article à découvrir : Méthode “à couper le souffle”, l’avis d’une femme.

Le frein.

C’est cette zone en forme de V sous le pénis où le gland et la hampe se rejoignent.

Bénéficiant de moins de terminaisons nerveuses que le gland, le frein en a cependant beaucoup plus que la hampe, il est donc intéressant d’y concentrer quelques efforts afin de faire monter l’excitation sans pour autant l’amener à l’orgasme.

Si vous souhaitez connaitre toute les techniques précises et performantes à utiliser sur le frein, je vous conseille vivement de vous procurer le livre comment faire de bonnes pipes que vous trouverez sur la page d’accueil de ce site.

Les testicules.

Elles doivent être manipulées avec précaution car elle est la partie la plus sensible de l’anatomie masculine au niveau de la douleur. Une caresse ou un toucher trop ferme et votre partenaire ressentira non seulement la douleur mais sera vidé de toute excitation sexuelle.

Important: Il est préférable de discuter avec votre partenaire avant d’entamer votre campagne d’attention testiculaire car certains sont très réticents à cette pratique.

Faire une fellation, l’anatomie du pénis: Conclusion.

L’anatomie du pénis de l’homme est extrêmement fascinante, en effet pour exploiter le plaisir de chaque partie qui le compose, il est important d’utiliser des techniques propres à chacune d’entres-elles, ce que de nombreuses femmes n’ont pas réellement conscience.

C’est pourquoi je vous recommande de vous procurer le livre comment faire de bonnes pipes que vous trouverez en cliquant sur ce lien: https://sauversoncouple.org/a-couper-le-souffle

Vous y apprendrez toutes les techniques de fellation et comment les appliquer pour chaque partie de l’anatomie masculine, une formation interactive exceptionnelle aux résultats prouvés.
Merci de bien partager cet article.

Découvrez également : Le Pénis de l’homme sur Wikipédia

Laisser un commentaire